© 2016 Becky & Cloud - Photographies : AnneKath

🌍 French Summer Tour 2016 #5 Nantes

August 18, 2016

Becky & Cloud – French Summer Tour 2016

Étape 5 : Nantes

ou "La ville aux mille curiosités"

 

 

Ici, il ne sera absolument pas question de musique. Voyez plutôt cet article comme "Becky & Cloud font du tourisme". Au départ nous devions loger chez un ami musicien avec qui nous projetions de tourner une vidéo collaborative, mais malheureusement, il fut obligé de décliner son offre pour partir en catastrophe auprès de sa famille. Grosse déception pour nous de ne pas le revoir et grosse inquiétude aussi (plus pour lui que pour nous). Il nous a fallu trouver un plan B de dernière minute. Après quelques annonces sur Couchsurfing et Facebook, ce sont Katell et Pierrick qui ont répondu à l'appel et qui nous ont reçus sur Nantes. Nous les avions rencontrés lors d'une cousinade animée l'an dernier en Bretagne, et depuis, ils nous suivent sur la toile. Quelle chance nous avons eue ! 

 

 

Nous avons quitté la Grée Suzanne en fin d'après-midi le 16 août pour arriver chez nos hôtes nantais retrouvés au bout d'un an. Grâce à eux, nous avons pu mettre en place une ligne directrice de lieux à visiter dans la ville. Au programme : Les Machines de l'île, le Nid et le Jardin Botanique en priorité, les ruelles et le Passage Pommeraye.

 

Nantes est une véritable mine d'or de détails culturels et artistiques. Rien que le développement des Machines de l'île, brillamment orchestré par la Compagnie de théâtre La Machine, est un point d'intérêt énorme pour la ville. Ces créateurs, un peu savants fous, décalés, farfelus, et drôles ont su donner vie à des machines ressemblant à d'étranges créatures tout en positionnant le public en tant qu'acteur. En effet, pour rendre encore plus vivantes ces machines, il faut le maniement curieux d'un ou plusieurs hôtes. Le résultat est bluffant : je ne sais combien de créatures ont été réalisées et exposées, mais c'est un véritable musée interactif qui s'est offert à nous. L'ont pourrait penser que les tarifs d'entrée sont un peu chers (8,50€ par attraction), mais c'est sans compter les heures et les heures de recherches et d'imagination, de travail de réalisation, et les 150 personnes à rémunérer. Les visites peuvent être très brèves si l'on oublie qu'on vient visiter un musée avant tout.

 

 

Dans la Galerie des Machines, en perpétuel renouvellement, nous avons eu droit à plusieurs démonstrations de futures créatures qui seront exposées et en mouvement dans la prochaine grandiose attraction : L'Arbre aux deux Hérons. Les montreurs de Machines, sans doute des comédiens outre des constructeurs, ont tous beaucoup d'humour et savent raconter des histoires extraordinaires sur les fonctions de ces bêtes mécaniques. La visite était impressionnante et amusante.

 

Évidemment nous avons vu déambuler l'immense éléphant, première attraction du site, qui peut transporter jusqu'à 50 visiteurs. La lenteur de ses mouvements (3 km/h en moyenne), nous permet d'observer les divers mécanismes et d'apprécier le spectacle. Nous avions choisi de ne pas faire cette attraction, l'observer nous semblait déjà suffisante.

Lorsque l'on a fini la Galerie des Machines, on peut aller regarder une vidéo d'une quinzaine de minutes retraçant l'histoire de l'île et de ses constructeurs fous. Une belle histoire qui mérite une belle progression. Une fois être passés devant les ateliers où de nouvelles créatures commençaient à prendre forme, nous quittions bientôt les lieux en déambulant dans des prototypes de branches forgées qui illustrent ce que sera l'Arbre aux deux Hérons. Excellent. Je me demande quand ils comptent inaugurer l'énorme plante "vivante" et mécanique qui devrait avoisiner les 55 mètres d'envergure...

Passez donc faire un tour dans la boutique aussi. Elle recèle de trésors, livres en tout genre et goodies des Machines. Je retiendrai ce panneau qui met parfaitement en lumière une des problématiques actuelles concernant la culture. Bref, soutenez les faiseurs de Rêves ☺.

 

 

Bien que l'attente fut longue pour accéder à cette galerie (1h30 au moins), nous étions toujours motivés à aller dans la 2è attraction de l'Ile : le Carrousel des Monstres Marins. Là encore, ne vous insurgez pas "Quoi ? 8,50€ pour 3 minutes de manège ??" (6,90€ si vous avez visité la Galerie juste avant). N'oubliez pas que vous visitez un musée interactif : trois étages de surprenantes créatures animées par des gens lambdas tout aussi curieux que vous. Nous avions bien pris le temps de regarder tous les monstres avant de choisir la raie manta pour trois minutes d'attraction (quand était-ce la dernière fois que je suis montée dans un carrousel ??). Un beau moment en tout cas. De ce site, nous avons pu observer la ville au loin et à nouveau l'éléphant déambuler, cracher de l'eau sur les passants avec son immense trompe animée.

 

Petite vidéo de l'éléphant se déplaçant :

 

 

 

 

Petite vidéo du manège ici :

 

 

 

​​Élodie, une amie de Julien, nous a rejoins au moment où nous visitions Le Nid, tout en haut de la Tour de Bretagne. Il faut savoir que ce bar à la déco accès sur le thème du héron (encore ? Quelle est la signification du héron à Nantes ?), fut inauguré en 2012 dans le cadre du Voyage à Nantes. Cette œuvre originale perdure encore. En haut des 32 étages de la tour, vous avez un panorama de la ville à 360°, c'est très impressionnant. En plus on peut boire un verre dans des fauteuils en forme d’œuf auprès d'un énorme héron qui fait tout le tour du bar avec son long cou. Très atypique. Ce lieu m'a rappelé des souvenirs du Concorde à Thionville, mais en beaucoup moins impressionnant.

 

 

Nous avions décidé d'écourter notre séjour à Nantes, faute de compagnon musical pour notre vidéo. Nous repartions déjà le lendemain matin. Mais juste avant de quitter la ville, il fallait visiter un dernier lieu incontournable de Nantes : son Jardin des Plantes. Peut-être en avez-vous déjà entendu parler, ou vu par hasard une photo d'un banc immense trônant dans un parc. Ce jardin, très agréable, a été investi par l’illustrateur et auteur Claude Ponti depuis 2013. Tout comme pour les Machines, chaque œuvre est accompagnée d'un texte drôle sur l'histoire et la mission de l'installation. Des bancs de toutes les tailles aux postures étranges, des pots de fleurs intrigants, des sculptures végétales (chat dormant, œil géant, poussin...) viennent agrémenter le magnifique parc outre ses statues plus classiques. Très apaisant, ce jardin offre de multiples recoins "cocons" pour ceux qui veulent s'isoler avec un livre ou méditer en pleine nature pour se ressourcer.

 

Nous sommes contents d'avoir fait cette micro-étape très très riche ! Nous en avons eu plein les yeux encore une fois. Nantes est décidément une ville très culturelle qui mérite d'être visitée chaque année pour découvrir ses nouveautés.

Nous tenons à remercier très chaleureusement Katell et Pierrick pour leur accueil non prévu initialement. Grâce à eux, nous n'avons pas fini sous un pont et nous avons optimisé notre visite touristique. Merci pour cet échange ♥

 

Prochaine étape : Bordeaux où le vin coule à flots !