© 2016 Becky & Cloud - Photographies : AnneKath

🌍 French Summer Tour 2016 #6 Bordeaux

August 21, 2016

Becky & Cloud – French Summer Tour 2016

Étape 6 : Bordeaux

ou "La Tortue qui se gave"

 

 

La Chaix Mobile pleine à craquer, une place libérée pour notre amie Élodie (le pouvoir de Tétris est en Julien), nous quittions le fabuleux jardin des plantes de Nantes pour rejoindre Bordeaux. En milieu de parcours, nous avons fait escale à La Rochelle pour déjeuner. Ah l'odeur de la mer ! Et tous ces bateaux qui attendent patiemment au port qu'on les laisse naviguer. Au loin la vieille ville que nous n'avons pas le temps de visiter. Nous avons trouvé in extremis un restaurant qui sert encore après 14h30 et qui s'adapte très gentiment à nos choix alimentaires. Sur le chemin du retour vers le parking, nous avons croisé foule de street art, et beaucoup de touristes pour les admirer.

 

Bref épisode dans cette cité qu'on me vante depuis tant d'années... Je n'aurais pas encore profité de tous ses aspects ^_^

 

 

Nous avons repris la voiture pour enfin arriver à Bordeaux vers 20h. Cette fois-ci, c'est mon ami Nicolas Pérez qui nous accueille. Encore un ami de longue date que je n'avais pas revu depuis au moins cinq ans ! Nous avions sympathisé à l'époque de Myspace. Lui est compositeur pianiste. Nous avions beaucoup échangé sur la toile pendant des années. Il est venu une fois à Metz, m'a soutenu lors de mon entrée à la MA.I., et depuis, il me tardait de le revoir sur ses terres ce coup-ci. Et la magie de certaines rencontres fait qu'on ne dirait pas que le temps a passé. On se retrouve comme si c'était hier. On se fait quelques mises à jour, et voilà.

Et comme Nicolas est quelqu'un d'absolument adorable, il nous laisse son petit appartement, tandis qu'il va dormir chez ses parents, non loin, et même, accepte de loger Élodie qui n'a pas pu trouver d'alternative.

 

Nicolas a prévu tout un circuit à Bordeaux afin qu'on connaisse tous ses recoins. Nous avions deux jours pleins chez lui. Ils furent bien employés ! Nous marchions toute la journée : nous avons commencé par la place de la Victoire avec ses deux tortues géantes en bronze comportant foule de symboles (notamment des grappes de raisin rappelant les grands crus bordelais). 

 

 

Nous avons découvert ensuite l'énorme rue Sainte Catherine, dont les magasins évoluent plus on avance vers le centre et les quartiers hyper riches. C'est drôle comme à chaque fois on ne s'y attend pas. Avec Julien, nous avons exprès choisi des villes dont nous ignorions tout. Aucun spoilers. Et bim, nous nous retrouvons devant des monuments architecturaux énormes à tous les coins de rue. D'anciennes portes, de grandes églises, de gigantesques fontaines, des tours de guets, la place de la Bourse, mais pas que, car si vous observez bien tous les bâtiments, vous verrez que les architectes se sont vraiment amusés à Bordeaux. Des détails partout, des visages aux expressions différentes, des ornements fleuris.

 

 

C'était aussi l'occasion de goûter aux fameux canelés de Bordeaux de chez Baillardran. (Alors c'est marrant mais ils n'ont pas l'air d'accord sur le nombre de N dans ce mot...). Un pur délice : un peu croquant caramélisé autour, et un cœur tout tendre à l’intérieur. Chaque bouchée était douce. Bref, c'est à faire !

 

Nous avons fait une halte au jardin botanique, avons pris un rafraîchissement tous ensemble, et avons commencé quelques chasses aux géocaches. Comme ça quand on regardera la carte de France, on verra tous les petits smiles depuis l'application et on y repensera ☺

 

Oh, petite parenthèse, mais c'est là qu'on a vu le magasin Lego. Un énorme magasin où l'on trouve toutes les constructions et des pièces détachées. Évidemment il était blindé de monde. Le succès de Lego ^_^

 

Après quelques courses nous sommes enfin rentrés. Nicolas souhaitait nous entendre jouer. Élodie aussi. Ils ne nous avaient jamais entendus auparavant. C'était l'occasion ou jamais. Alors on a poussé les tables et chaises, et nous nous sommes installés devant la fenêtre. Le salon le plus petit dans lequel nous avons joué et pour deux personnes. C'était notre concert le plus intimiste que nous ayons fait. Expérience intéressante ! Après avoir interprété nos morceaux, il nous tardait d'entendre quelques compositions de Nicolas. A son tour, il s'est assis au piano et a joué trois de ses titres instrumentaux. Après une longue journée de marche à faire nos touristes dans Bordeaux, voilà que nous échangions quelques musiques de manière privilégiée dans un mouchoir de poche. 

 

 

​​Le lendemain, Élodie reprenait la route pour retourner chez elle dans l'espoir de nous revoir à Montpellier. De notre côté, nous poursuivons les visites d'abord au lac de Bordeaux, pour découvrir une autre facette de la ville, et chercher de nouvelles caches. Puis de continuer en voiture pour visiter l'incontournable Saint-Emilion. Moi, j'ai toujours cru que ce n'était que du vin. Non, c'est une belle cité qui regorge de châteaux et de vignobles. Les nombreux touristes cherchent le meilleur vin au meilleur prix dans ce village, les galeries d'artistes se visitent dans chaque ruelle, tout y est charmant. C'était encore une fois une belle surprise. Et comme Nicolas est un bon vivant, il nous a fait goûter les fameux Macarons de Saint-Emilion, ceux des bonnes sœurs dont le secret de fabrication se perpétue depuis 1620 (ne vous trompez pas de boutique quand vous en acheter, c'est comme pour les canelés ;-) ). Et toujours cette explosion de douceur dans la bouche. Nous sommes allés acheter quelques bouteilles de vin à offrir, et nous sommes retournés à l'appartement pour partager nos albums et artistes préférés.